OUDE LENFERINK BOUW UTILISE AVEC SUCCES LA CONSTRUCTION PASSIVE

Elles ont surgi à Borne (NL). Six nouvelles habitations modernes magnifiques. La construction a été menée entièrement selon le concept de la construction passive. Les efforts réalisés à cet effet par l'entrepreneur Oude Lenferink Bouw bv à Hardenberg ont porté leurs fruits. En 2012, le projet a remporté le concours de l'association Passief Bouwen dans la catégorie « Construction de logements ». Dans le cadre de la construction passive, Oude Lenferink Bouw bv a délibérément choisi d'utiliser des produits silico-calcaires. Pourquoi ?

Rudy Weghorst, directeur adjoint chez Oude Lenferink Bouw : « Cela fait des années déjà que nous avons compris le grand intérêt de la construction et de la rénovation durables. En 2009, nous avons créé à cet effet une société indépendante, Dureno, qui s’occupe uniquement de cette question. Un entrepreneur doit se tenir au courant. Aujourd’hui, il ne suffit plus de faire des calculs. Mais il est également devenu impossible de tout savoir soi-même. Les connaissances qui vous manquent, doivent être puisées ailleurs. Nous cherchons donc à passer des accords de coopération avec des partenaires. Cela nous permet d’innover et de nous distinguer de la concurrence sur le marché. »

Le projet de Borne n’est pas le premier projet qu’Oude Lenferink Bouw réalise en construction passive. Weghorst : « A Borne, nous avons utilisé les expériences acquises sur un autre projet. Le défi était de développer une habitation passive attrayante en restant dans le cadre défini par la coopérative de logements Woonbeheer Borne. » L’objectif a été atteint puisque l’entreprise a remporté le marché en s’imposant devant de grandes sociétés.

CONSTRUCTION PASSIVE EFFICACE EN SILICO-CALCAIRE
Oude Lenferink Bouw utilise les produits silico-calcaires avec une grande satisfaction depuis déjà des années. L’utilisation de ce matériau est profondément ancrée dans l’entreprise qui ne souhaitait pas modifier cette méthode de travail. La question était donc de savoir comme les produits silico-calcaires allaient s’adapter au concept de construction passive. Weghorst : « Il est alors agréable de négocier avec un partenaire comme Calduran. Nous nous sommes assis autour d’une table. Nous avons combiné les propriétés positives du silico-calcaire en tant que produit entièrement C2C et les exigences imposées aux façades selon le principe de la construction passive. Nous avons ensuite établi les détails SBR (Standard Business Reporting). Ils indiquent exactement comment réaliser une construction passive en silico-calcaire. La construction passive demande une étanchéité à l’air élevée. Pour ce projet, nous avons effectué les calculs avec plusieurs autres systèmes de construction, mais ils ne satisfaisaient pas aux exigences strictes. Les produits silico-calcaires, si. Notamment en raison des données de raccordement sur les murs intérieurs. »

ENTHOUSIASTE
Toutes les habitations ont donc été réalisées avec des produits silico-calcaires et Weghorst est enthousiaste : « Le silico-calcaire est un produit magnifique pour la construction passive. On peut tout faire avec une maçonnerie collée, on peut travailler vite et raccorder parfaitement les éléments entre eux. Et, ce qui a son importance, vous êtes beaucoup plus flexible sur le chantier. Les modifications éventuelles concernant l’électricité ou la réalisation d’un agrandissement sont très faciles à faire. Cela permet de conserver une certaine flexibilité envers le donneur d’ordre. On peut réagir facilement aux demandes du client sans devoir apporter toutes sortes de modifications constructives compliquées. »

DE BELLES VALEURS
Pour pouvoir réellement construire les habitations, il fallait obtenir le certificat PassiefBouwenKeur® « Phase de conception ». Ce certificat a été remis le 8 décembre 2011. Juste avant la réception des habitations, différents contrôles ont été réalisés pour vérifier si toutes les exigences avaient été effectivement respectées. Weghorst : « Et nous les avons largement respectées. Le certificat PassiefBouwenKeur® « Phase Bâtiment achevé », décerné le 21 novembre 2012, le prouve. Avec notre façon de construire, nous somme au-dessous des valeurs du PHPP (Passive House Planning Package) : 15 KWh/m2 pour une utilisation de base de l’habitation. L’étanchéité à l’air, la valeur Qv 10, a également été contrôlée au moyen d’un test d’infiltrométrie. Pour deux habitations, on a même obtenu une valeur Qv 10 de 0,08, alors que la valeur requise était de 0,15. La façade avant et la façade arrière ont été réalisées avec 100 mm de silico-calcaire, 2 x 87 mm de matériau d’isolation et 40 mm de creux. La valeur Rc totale s’élève à 8,7 m2.K/W. Les façades latérales ont été réalisées avec 120 mm de silico-calcaire, 2 x 98 mm de matériau d’isolation et 40 mm de creux. Une valeur Rc totale de 10,0 m2.K/W a ainsi été atteinte. Une chape de mortier à faible retrait a été coulée sur les planchers et pour la finition des façades, on a utilisé une brique de parement standard (format wallon, WF). »

GRANDE ATTENTION A LA LUMIERE SOLAIRE
Dans la phase de conception, on a notamment accordé une grande attention à la chaleur au niveau de l’enveloppe des habitations. La toiture, le plancher et les façades ont bénéficié d’une isolation professionnelle. Mais ce n’est pas tout. On utilise au maximum la chaleur produite par le soleil. Des panneaux solaires installés sur la toiture fournissent l’énergie nécessaire pour l’électricité, le chauffage et l’eau chaude. Mais on a aussi tenu compte de la chaleur naturelle du soleil. Les grands auvents, en haut et en bas, ont un rôle double. L’été, lorsque le soleil est plus haut, les auvents repoussent la chaleur du soleil, tandis que l’hiver, le soleil peut pénétrer justement à l’intérieur et chauffer les habitations. En utilisant un système de ventilation nocturne en été, les habitants peuvent rafraîchir leur habitation pendant les mois chauds. Pour y parvenir, le volet antieffraction des grilles de ventilation et les portes de communication entre le salon et le hall sont ouverts pendant la nuit, ce qui permet au flux d’air froid entrant de ressortir de l’habitation par tirage naturel au moyen d’une grande lucarne au grenier. Et s’il se met à pleuvoir de manière inattendue, le capteur de pluie ferme automatiquement la lucarne.

CONTROLER ET DEVELOPPER
Naturellement, Oude Lenferink Bouw contrôle les performances des habitations pendant un an après la réception pour s’assurer que tous les éléments satisfont toujours aux exigences, en conformité avec les calculs, la construction et la planification. Et l’entreprise ne reste pas les bras croisés. Le développement de « l’habitation optimale OL » est en préparation. Une nouvelle occasion pour Oude Lenferink Bouw et Calduran d’unir leurs efforts.