CALDURAN PARTAGE DES CONNAISSANCES BIM ET ACCELERE LES PROCESSUS

Entrepreneurs et constructeurs sont enthousiasmés par la collaboration avec le fabricant Calduran Kalkzandsteen lors de la réalisation de projet sur la base de la méthodologie BIM. Telle est la conclusion de deux projets de construction auxquels sont associés des architectes, entrepreneurs, constructeurs et installateurs totalement différents.

Dans les deux cas, on a travaillé pour la première fois avec Calduran selon le principe du BIM. Un bon modèle BIM commence par la définition des règles du jeu. Calduran a donc élaboré des spécifications auxquelles un projet doit satisfaire. Par l’intermédiaire d’une source de données ouverte, la « bibliothèque de murs », Calduran met à disposition des informations sur tous les types de murs, ce qui permet d’attribuer des caractéristiques à tous les murs silico-calcaires dès la phase initiale. Les solutions de bibliothèque sont disponibles pour les logiciels Revit, Tekla et ArchiCad. En plus, Calduran travaille selon le principe du BIM ouvert et on utilise le format IFC (Industry Foundation Classes) pour l’échange des modèles et l’interopérabilité des données 3D sans adaptations logicielles.

AVANCER ENSEMBLE
Arnoud Meertens, constructeur chez Bartels Ingenieursbureau à Enschede : « A Hengelo, 14 habitations individuelles et 19 appartements ont été réalisés selon la méthodologie BIM. Nous sommes le constructeur principal de ce projet. Calduran est venue dans notre entreprise pour nous expliquer la méthode de travail de la bibliothèque de murs et les conditions Revit. Une brochure explique en détail comment Calduran se sert du BIM. » Björn Poelman est Préparateur chez Vos & Teeuwissen, une filiale indépendante de Heijmans: « Dans un projet de 15 appartements que nous avons récemment réalisé ensemble, nous étions l’entrepreneur-promoteur. Calduran nous a expliqué comment elle utilise le BIM et comment y collaborer. J’ai appris comment effectuer un « clash control » avec l’application Solibri et comment faire des vérifications de modèle. J’utilise aussi actuellement ces connaissances à d’autres fins. »

CONTROLE CONTINU
Le BIM demande une collaboration intensive et une concertation régulière en chair et en os et par téléphone ou par e-mail entre les parties concernées. Lorsqu’un contrôle de modèle effectué par Calduran montre que le modèle peut être importé, la phase d’ingénierie est lancée. Cette phase comprend le détail de conception, la configuration avec des produits Calduran et la mise en place des joints de dilatation relatifs au matériau, des linteaux et des raccordements de mur. Avant de passer à la production des murs, on réalise encore un « clash control » en interne comme en externe. On obtient ainsi un modèle de très haute qualité qui permet finalement de limiter au maximum les frais d’échec.

INGENIERIE EFFICACE
Avec l’utilisation du modèle BIM, la phase d’ingénierie chez Calduran est très efficace. Dans cette phase, on travaille avec un modèle contrôlé et approuvé par toutes les parties concernées. Cela permet de réaliser des livraisons sous 10 jours. Cette méthode de travail offre une grande flexibilité et nous permet de prendre encore en compte, par exemple, des demandes de l’acheteur à un stade avancé.

TRAVAILLER PLUS VITE ET SANS FAUTE AVEC UNE ORGANISATION ADEQUATE
Le BIM est une méthode qui permet d’arriver ensemble à un processus de construction efficace. Il est indispensable ici que l’un des partenaires se charge de l’organisation du processus. Lorsque les choses sont confuses, le BIM ne marche pas. Poelman : « Le BIM n’est pas une formule magique. C’est-à-dire qu’il faut absolument que le modèle de base ait été correctement saisi. Cela reste un processus minutieux où les connaissances de construction sont indispensables. En l’utilisant sérieusement, on peut travailler beaucoup plus vite et les erreurs sont rares dans les autres phases du processus. Et cela fait souvent une très grande différence au niveau des frais (d’échec). Il serait bon que tous les fournisseurs travaillent selon cette méthodologie. »